Antoine WAECHTER

Né le 11 février 1949 à Mulhouse. Doctorat de biologie écologie à l'université Louis Pasteur de Strasbourg en 1974. Ingénieur écologue. Directeur de l'Atelier d'Ecologie Rurale et Urbaine (bureau d'études environnementales) de 1978 à 1989, puis du Cabinet A. Waechter de 1995 à aujourd'hui (4 à 7 personnes dont 3 à 6 ingénieurs d'étude).

Auteur de plusieurs ouvrages naturalistes grand public, éd. SAEP, 1972 - Dessine-moi une planète, Albin Michel, 1990 – Le sens de l'écologie politique, Sang de la Terre, 2018 – Le scandale éolien, éd. Baudelaire, 2019

Crée les Jeunes Amis des Animaux et de la Nature à l'âge de 16 ans. Président haut-rhinois puis secrétaire régional de la fédération des associations alsaciennes de protection de la nature (1971 – 1986). Crée, avec Solange Fernex, le premier parti écologiste d'Europe, Ecologie et Survie, en février 1973. Membre du comité économique et social d'Alsace de 1980 à 1986. Elu conseiller régional d'Alsace en 1986 et le restera jusqu'en 1998. Devient le leader des Verts en novembre 1986. Candidat à l'élection présidentielle de 1988 (1,2 millions de suffrages). Elu conseiller municipal de Mulhouse en mars 1989, puis député européen en juin 1989. Président de la commission parlementaire d'aménagement du territoire et du développement régional de juillet 1989 à décembre 1991. Réélu conseiller régional d'Alsace en 2010.

Cofonde le Mouvement Ecologiste indépendant Les Ecologistes le 4 septembre 1994.
Actuellement maire adjoint de Fulleren (Alsace).

...

Mon équipe de campagne

Julien VICK

Directeur de campagne

Adjoint au maire de Metz (57 Moselle) en charge de la transition écologique
Conseiller de Metz Métropole.

Christophe NORMIER

Porte parole

Conseiller régional
Bourgogne-Franche-Comté

Marie-Eve PERRU

Porte parole

Conseillère régionale
Ile-de-France

Jacques MAUHOURAT

Responsable du projet

Premier adjoint au maire
d'Assat (64 Pyrénées-Atlantiques)
Co-président du Mouvement Ecologiste Indépendant

Francine HERBAUT

Responsable des partenariats

Co-présidente du Mouvement Ecologiste Indépendant
Conseillère municipale de Wattignies dans le département du (59 Nord)
2ème de la liste Urgence Ecologie aux élections européennes de 2019

Jean PONCHARAL

Responsable de la mobilisation en régions

Conseiller municipal de Brive-la-Gaillarde (19 Corrèze)
Délégué à l'empreinte écologique de la Communauté d'Agglomération du Bassin de Brive

Corinne MORGEN

Responsable presse

Membre du Mouvement Ecologiste Indépendant

Didier BARTHES

Responsable du réseau associatif

Conseiller national du Mouvement Ecologiste Indépendant

Mon projet



1

Face à la menace climatique, une stratégie énergétique pragmatique

La menace climatique nous impose aujourd'hui le pragmatisme pour tendre vers une société décarbonée. La stratégie proposée repose sur la recherche d'une frugalité énergétique dans tous les domaines et le maintien de notre mix, le plus vertueux en Europe en termes d'émission de CO2 (50 g de CO2 par kWh contre 380 en Allemagne et 250 en Espagne).

Le vent et le soleil, aléatoires et inconstants, appellent le complément d'une centrale au gaz : ce couple, vent et gaz, produit plus de 200 g de CO2 par kwh, en sus d'impacter le paysage, la faune et le foncier agricole ou naturel.

C'est pourquoi, confrontée à l'aggravation de la menace climatique, nous devons admettre qu'il serait inconséquent de remettre en cause notre mode de production actuel en l'absence d'une diminution de la consommation d'électricité.

Pour faire face au vieillissement du parc de centrales, nous préconisons le recours à une nouvelle génération de centrales nucléaires de petites capacités (SMR de 250 MW) usant d'un combustible moins polluant, associé à une accentuation de la recherche pour l'industrialisation de la gestion des déchets.

Ces choix énergétiques doivent permettre à notre pays de conserver une relative indépendance énergétique, de ne pas dégrader le bilan CO2 de sa production d'électricité, et d'accompagner l'évolution de la demande en n'oubliant pas d'essayer de réduire les besoins.





2

Reprendre la main sur le territoire

La France est un beau pays, mais son visage s'enlaidit. Nous voulons un territoire harmonieux, riche de son patrimoine, respectueux de ses paysages et de la nature qui s'y développe.

Concrètement, cela se traduit par un arrêt de l'extension de l'artificialisation des sols, par la mise en œuvre d'une politique ambitieuse du paysage conforme à la convention européenne que la France a ratifié, par un arrêt de la multiplication des parcs éoliens, par un pouvoir renforcé des architectes des bâtiments de France, par des choix urbains, forestiers et agricoles inspirés par l'objectif de mieux habiter collectivement notre territoire.





2


3

Réinstaller le citoyen et l'élu dans la maîtrise du destin collectif

Pour une société plus démocratique, moins pyramidale, donnant plus de place aux citoyens dans le contrôle des élus et plus de poids au Parlement. Il s'agit de redonner confiance aux électeurs dans leurs institutions pour qu'ils retrouvent le chemin des urnes. Nous ne pourrons répondre aux défis d'aujourd'hui qu'à la condition que les décisions trouvent une légitimité suffisante par le suffrage et la participation de tous les membres du corps social.

Concrètement, cela signifie le retour au septennat, l'instauration du référendum d'initiative citoyenne, au moins au niveau local, l'abrogation des ordonnances de 2014, le scrutin proportionnel associé à la désignation au suffrage direct des exécutifs, la limitation du cumul des mandats.





4

Une Cour des Comptes verte pour évaluer les politiques publiques

Nous instaurerons une cours des comptes verte destinée à évaluer les politiques publiques à partir des critères environnementaux (climat, biodiversité, qualité de l'air et de l'eau, degré d'autosuffisance alimentaire, état des paysages…). Ses rapports seront publics et annuels. Sa composition garantira son indépendance. Cette " notation écologique " doit être en lien avec une démocratie plus directe, en même temps qu'elle doit permettre à chacun et à chaque secteur d'activités d'évaluer ses propres responsabilités dans la trajectoire environnementale du pays.



4

Me soutenir

Vous souhaitez nous rejoindre dans cette campagne en portant les valeurs de l'écologie positive et/ou nous adresser votre parrainage, contactez-nous via le formulaire ci-dessous, nous répondrons dans les plus brefs délais.